Les autorités s’attendent à une nouvelle hausse du nombre de patients atteints par le coronavirus. Cela signifie que les hôpitaux de Paris et des environs atteindront le point de saturation dans les 48 heures, a déclaré vendredi le directeur de la Fédération hospitalière française, même si le pic de la demande n’est pas attendu avant avril.

La capitale française et les villes de banlieue sont aujourd’hui la zone la plus touchée par ce virus, avec plus de 29 000 cas confirmés. Environ 1 300 d’entre eux sont actuellement en soins intensifs. Le bilan des morts à l’échelle nationale jeudi soir était de 1 696.

Le personnel de la santé a besoin d’aide

Il est essentiel de disposer des meilleures aides, surtout en Ile-de-France, parce que ce qui s’est produit dans l’Est est arrivé  dans la région, a indiqué le président de la fédération, Frédéric Valletoux. Il a en outre fait référence à la région du Grand Est. Cette partie de la France a connu la plus forte croissance de cas confirmés depuis la propagation de cette épidémie dans le pays. L’armée et le personnel de santé sont aujourd’hui sur le pied de guerre afin de limiter la transmission de cette maladie dans d’autres villes.

Voici une vidéo montrant Paris en cette période :

Dans 24 ou 48 heures, ils seront à la limite de leurs capacités. Une réelle solidarité entre les différentes régions françaises et les hôpitaux est essentielle pour assurer la prise en charge des nombreux patients.

Les autorités ont pris des mesures

Le 17 mars, le président Emmanuel  Macron a  imposé le confinement total pour ralentir la propagation du virus. Cependant, les médecins ont affirmé qu’il y aura une nouvelle vague de cas au courant de la semaine qui vient en raison de la tenue des élections municipales.

Macron a déclaré vendredi qu’il avait eu une très bonne discussion avec le président américain Donald Trump sur la crise des coronavirus et que les deux préparaient une nouvelle initiative pour lutter contre la pandémie.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici