Home Culture Visite du Jardin alpin au Jardin des Plantes en été à Paris

Visite du Jardin alpin au Jardin des Plantes en été à Paris

0
Visite du Jardin alpin au Jardin des Plantes en été à Paris
Source : Pixabay

On était en 1626 et Louis XIII avait décidé de créer un jardin royal d’herbes médicinales. Aujourd’hui, près de quatre cents ans plus tard, le jardin botanique du Jardin des Plantes de 75 acres abrite un tourbillon floral de pivoines, d’iris, de roses, de géraniums et de dahlias. C’est l’un des points forts du 5e arrondissement et devrait figurer sur votre liste de choses à faire lorsque vous visitez le Quartier Latin.

Le Jardin des Plantes n’est pas qu’un jardin

C’est également là que vous trouverez le plus ancien zoo de Paris, une école botanique historique et le Muséum d’Histoire Naturelle (Musée National d’Histoire Naturelle). C’est aussi un pôle d’attraction pour les Parisiens à la recherche d’espaces verts ouverts pour courir, marcher et se détendre. Si vous venez avec des enfants, prévoyez de passer au moins une demi-journée à explorer.

Son école de botanique

L’École de Botanique forme de jeunes botanistes depuis 1683. Cela remonte à loin ! Les élèves plantent des jardins de démonstration et échangent des graines pour maintenir la diversité du jardin. Ils organisent également une énorme 4 500 plantes en groupes familiaux sur des parcelles individuelles d’un hectare.

Voici une vidéo au sujet du Jardin des plantes, à Paris :

Par exemple, le jardin alpin compte 3 000 espèces avec des plantes du monde entier. Il y a aussi un grand jardin d’hiver Art déco tandis que les serres mexicaines et australiennes présentent des plantes non originaires de France. La Roseraie, créée en 1990, abrite des centaines de rosiers et de rosiers.

Il est difficile de manquer les quatre serres massives en verre et métal des Grandes Serres, utilisées depuis 1714. Henri Rousseau (1844-1910), le peintre postimpressionniste, a fréquemment visité le Jardin des Plantes et les jardins à l’intérieur des serres ont inspiré ses peintures de la jungle. Vous pouvez voir les influences dans The Flamingos (1907) et The Waterfall (1910). Bien que ses peintures de jungle soient ses plus célèbres, Rousseau n’a jamais quitté la France ni même vu une jungle de ses propres yeux.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here