Les meilleurs endroits désertés sur Paris

Paris abrite des lieux insolites qui ont été autrefois, des endroits où les pinards et les délinquants se cachaient pour fumer du joint et autre type de narcotiques. Ces lieux, abandonnés et souvent laissés dans un état très délabré, font aujourd’hui l’objet de la convoitise des organisateurs de fêtes et des couples. Transformés en endroits de rencontre ou de balade, ils retrouvent du charme.

Les lieux historiques

Parmi les lieux abandonnés qui retrouvent de l’intérêt pour le grand public, le château de Rotschild est un must dans le genre. À l’extérieur, il n’a plus l’aspect de la merveilleuse demeure construite du temps de la luxure d’avant-guerre. C’est devenu une ruine désertée qui fut prise en main par un Saoudien. Mais aujourd’hui, plus personne n’y habite à part les araignées. Cette ruine pourtant, est redevenue un centre d’intérêt pour les couples et les personnes qui apprécient les balades mais aussi un endroit parfait où les aventuriers des villes prennent pose. Il y a aussi les catacombes qui sont très prisées pour les balades nocturnes en ce moment. Juste en dessous des pieds des Parisiens, ce lieu macabre est devenu un lieu d’art urbain et de rencontre en tout genre.

Les sites un peu louches

Dans la catégorie des endroits insolites qui retrouvent leurs beautés, on y retrouve aussi le bunker, juste en dessous de la gare de l’est. Chambre protégée qui date de la deuxième Grande Guerre, ce lieu atypique de 120m est la propriété de la SNCF. En effet, il est possible d’effectuer quelques visites malgré l’état des lieux qui rappelle les épisodes du film Saw. On peut aussi parler de la prison de la santé qui fut jadis un lieu qui a accueilli des noms célèbres. Aujourd’hui, il est devenu un hôpital abandonné, mais qui fait également l’objet d’une rénovation. Enfin, le fort de Vaujours est un lieu mystérieux se situant dans la zone militaire à Paris. Pour histoire, les bombes atomiques qui y ont été développées dans les années 50 jusqu’en 1997 et laissé en ruine depuis.