Accueil Culture Pigalle, reconnu comme quartier le plus chaud et branché de la capitale

Pigalle, reconnu comme quartier le plus chaud et branché de la capitale

PARTAGER

Autrefois quartier mal famé s’il en fut, Pigalle est devenue la coqueluche des noctambules parisiens et de ceux de passage. Il n’y a pas si longtemps ce quartier populaire de Paris était le repère de tous les vices, ou en tout cas il était donné pour tel. Pour les habitants de la capitale comme pour les familiers des lieux toute cette zone traversée par le boulevard de Rochechouart suivi du boulevard de Clichy était synonyme de violences, de prostitution et de drogue. C’était le point de chute de tous les nouveaux arrivants à Paris et en déshérence. Le grand nombre de bars à hôtesses, d’estaminets plus ou moins louches et de boîtes de nuit très chaudes faisait de Pigalle une marmite sociale en perpétuelle ébullition.

Certes on retrouve quand même encore un peu de cette délicieuse ambiance surannée à Pigalle, mais la tendance serait plutôt à un nouveau développement du quartier. Les lieux fréquentés la nuit répondent désormais aux normes sanitaires et de sécurité.

On y trouve facilement des points de restauration dignes de ce nom. Avant vous n’aviez le choix qu’entre Mac Donald, les kebabs et le fameux « Bistrot du Curé ». Désormais le gastronome à l’embarras du choix, du fast-food à Ducasse en passant par des restaurants chinois respectables. Pour l’animation le changement s’est aussi fait en mieux.

On a toujours les sex-shops, le sexodrome et autres joyeusetés, mais on peut aussi compter sur des salles de concert de bon niveau et des endroits de nuits de qualité. Le mieux est d’aller y voir par vous-même, vous n’en reviendrez peut-être plus.